Programme

Débats du cinquième cycle 2017 du club Ville, Rail & Transports

1 - Le Groupe RATP face aux nouveaux défis du transport

« Demandez-nous la ville », dit fièrement la signature du groupe RATP qui fait de la mobilité la clé de la ville. Comment le groupe entend-il répondre aux questions de la mobilité en Ile-de-France ? dans les métropoles du monde ?

Pour Elisabeth Borne, les réponses à ces questions passent par l’optimisation et la modernisation du réseau ferroviaire existant, qu’il s’agisse des métros ou des RER.

Elles passent par l’amélioration de la qualité de service, notamment grâce à l’utilisation des technologies de l’information.

Par la mise en place de mobilités complémentaires innovantes, comme le montre l’expérimentation d’une navette autonome sur le Pont Charles de Gaulle.

Et par l’excellence environnementale, que manifestent le programme Bus2025 en Ile-de-France comme la conception des nouveaux dépôts.

Où en est la RATP sur chacun de ces axes ? Quel sont les autres défis du groupe ? Quelle ville nous donne la RATP ?

Le 13 mars, Elisabeth Borne répondra aux questions de nos intervenants et des membres du club VR&T.
 
Grand témoin :
 
Elisabeth BORNE, présidente-directrice générale de la RATP

Intervenants :

  • David MANGIN, architecte urbaniste de l'agence Seura
  • Thierry HAPPE, co-fondateur et président de Netexplo, observatoire du digital
  • Jean-Pierre AUDOUX, Délégué Général de la FIF
  • Marc PELISSIER, président FNAUT IDF

Si vous avez des questions qui vous tiennent à cœur, faites-nous signe. Vous pourrez d’autant mieux les poser sur place que nous en aurons ménagé le temps :
francois.dumont@laviedurail.com

et pour tout ce qui concerne l’organisation, une seule adresse :
francois.jalbert@laviedurail.com

Le lundi 13 mars de 8h30 à 11h00 - dans les salons de la mairie du 7ème arrondissement - 116, rue de Grenelle, 75007 Paris

2 - Club spécial innovation

Souci constant du club VR&T (et de nos membres et interlocuteurs), l’innovation. A deux reprises, nous avons un peu joué les conférences TED. Renversement de perspective. Au-delà du jeu des présentations, nous allons nous demander de quelle façon les entreprises innovantes arrivent à se frayer un chemin et à rencontrer leur marché.  Stéphane Schultz (15 marches) animera la séance. Yann Leriche, directeur de la performance de Transdev, sera des nôtres . Olivier Vacheret, patron du numérique au Stif aussi. Sans oublier les témoignages de start-up. Un peu moins de pitch sur le service, un peu plus d’analyse des parcours des nouveaux entrepreneurs.

Grands témoins :

  • Yann LERICHE, chief Performance Officer de Transdev
  • Olivier VACHERET, chef de la division Informations Numériques Transports du STIF

Intervenants :

  • Grégoire BONNAT, co-fondateur et CEO de Padam
  • Yann HERVOUET, co-fondateur et CEO d'Instant System
  • Julien HONNART, co-fondateur et CEO de Wayz Up

Animation : Stéphane Schultz, (15 marches)

Mardi 25 avril, de 8h30 à 11h00 - dans les salons de la mairie du 7ème arrondissement - 116, rue de Grenelle, 75007 Paris

3 - Quelle électromobilité pour demain ?

A l’horizon 2025, 85 % des autobus de la RATP rouleront à l’électricité. Plusieurs villes de France achètent déjà de tels véhicules. En Europe, on dénombre aujourd’hui un millier d’autobus électriques en circulation ou en commande. Pour la Chine, le parc atteint le chiffre époustouflant de 170 000 unités. Dans quelques années, les transports urbains de surface seront quasiment devenus synonymes d’électromobilité. Mais quelle électromobilité ? Dès à présent, plusieurs options technologiques s’affrontent, même si certaines d’entre elles pourraient, tout autant, se combiner. Autobus tout-électrique, qui ne dispose que de ses seules batteries, ou hybride-électrique, sur lequel l’autonomie est facilitée par la présence d’un petit moteur thermique ? Opportunity charging ou charge lente, de nuit, au dépôt ? Recharge rapide uniquement pendant les stationnements aux terminus, ou bien également en ligne ? En utilisant la conduction ou l’induction ? A partir d’une potence aérienne, ou depuis une installation au sol ? Avec pantographe inversé ou pantographe embarqué ? Et quelles règles de compatibilité minimale faut-il d’ores et déjà instaurer pour qu’un opérateur, demain, ne risque de se retrouver captif d’un constructeur ? Outre l’arbitrage nécessaire entre ces options technologiques, la problématique actuelle de l’autobus électrique réside aussi dans son modèle économique. Réussira-t-on à abaisser suffisamment vite les coûts d’achat et de possession pour les rendre équivalents à ceux d’un véhicule diesel ? Quant à la pierre angulaire de l’électromobilité - à savoir la batterie -, elle est aujourd’hui source des plus vives interrogations et polémiques. Quelles filières chimiques se révéleront être les plus performantes pour la traction électrique ? Certaines batteries présenteraient-elles un vrai risque au regard de la sécurité incendie ? Et quid de leur traçabilité et de leur recyclage en fin de vie ?

Intervenants :

  • Patrice LOVISA, directeur du département bus de la RATP
  • Alain PITTAVINO, directeur métiers de Transdev
  • Bruno MARGUET, vice-président Stratégie d'Alstom
  • Youenn DUPUIS, directeur adjoint de Keolis
  • Patrick DAMIAN, directeur général de Volvo bus France
  • Éric BALEVIEZ, responsable ventes d'Heuliez Bus France
  • Pierre REINHART, président de DCG-YUTONG
  • Alexandre DESNEUX, responsable projets chez BLUEBUS

Telechargez la liste des participants 1Telechargez la liste des participants 1 (184.53 Ko)

Presentations du 23 05 2018Presentations du 23 05 2018 (3.18 Mo)

Mardi 23 mai, de 8h30 à 11h00 - dans les salons de la mairie du 7ème arrondissement - 116, rue de Grenelle, 75007 Paris

4 - Les promesses de la route réinventée

Que l’on parle d’infrastructure ou de véhicule, la route est aujourd’hui le champ d’innovations majeures. On parie sur la route intelligente, et des recherches portent sur la  route de cinquième génération, capable de s’auto-diagnostiquer, de s’auto réparer, de produire de l’énergie… La technologie, véhicules autonomes progressent à vive allure. Les navettes ont fait une apparition à la fois prudente et remarquée.  A quelle vitesse va-t-on passer des phases de recherche, de développement ou de tests à la véritable industrialisation des principales innovations ?  La route réinventée va-t-elle tout changer ?

Intervenants :

  • Pierre CALVIN, président ATEC ITS France
  • Nicolas PATIN, sous-directeur de la gestion du réseau non concédé et du trafic à la DGITM
  • Gabriele BARBIERI, directeur scientifique et responsable du produit RoadPredict chez Qucit

Mercredi 5 juillet, de 8h30 à 11h00 - dans les salons de la mairie du 7ème arrondissement - 116, rue de Grenelle, 75007 Paris

7 - Rencontre avec Thierry Malet, PDG de Transdev

Cela fera plus d’un an qu’il aura pris effectivement les rênes de Transdev, Un opérateur d’un très grand poids en Ile-de-France. Autant dire que le groupe ne manque pas de sujet, entre l’organisation des bus en grande couronne pour se préparer à la concurrence; l’appel d’offres pour le Grand Paris Express.  Il en est d’autres et nous ne comptons pas nous en tenir au sujet grand-parisien, en recevant le patron d’un groupe mondial.

Mercredi 22 novembre, de 8h30 à 11h00 - dans les salons de la mairie du 7ème arrondissement - 116, rue de Grenelle, 75007 Paris

Programmation club 2017

Juillet
On le sait, on l’a dit, écrit, et d’ici juillet nous aurons l’occasion de l’écrire encore, la ligne 15 Sud du Grand Paris Express est en travaux. Mais, à propos, qu’en attendent les villes, comment se préparent-elles ? La  gare du nouveau métro va-t-elle devenir centrale  dans la ville, et de quelle façon ?  On connaît des interrogations générales sur le sujet. Mais, chaque ville est un cas particulier, et nous allons faire un zoom sur trois d’entre elles.  Lesquelles ? Nous avons pensé à Champigny, qui va avoir deux gares et un des grands sites industriels du Grand Paris, à Villejuif aussi, avec le poids déterminant de l’Institut Gustave Roussy dans l’une de ses deux gares. Nous avons des idées sur la troisième. Une plongée indispensable, pour que se dessine, trait par trait, le vrai visage du Grand Paris

Octobre
A la rentrée, exercice devenu classique, les Grands Prix de la région capitale. Profitons de  ce petit laïus  pour lancer un  appel à nos membres et à ceux qui vont le devenir : faites-nous part des réalisations récentes en Ile-de-France qui vous semblent les plus remarquables. Le travail de notre jury sera d’autant plus pertinent que nous aurons des propositions solides. Verdict rendu public en octobre. Et avant la séance de remise des prix, débat sur les grandes options prises par un exécutif régional qui ne sera pas loin déjà de ses deux ans de mandat, et par la direction du Stif. Avec ? Pas de nom tant que nous n’avons pas d’accord, mais les demandes sont faites au niveau qui s’impose. Saurait-on mieux dire ?

Décembre
Les grandes gares parisiennes, connaissent un énorme programme de rénovation. Pour la SNCF, Gares  & Connexions est à la manœuvre ainsi que de grandes groupes,  partenaires des opérations.  N’oublions pas non plus Châtelet-Les Halles pour la RATP. Quel sont les nouveaux modèles économiques des gares  et leur nouvelle place dans la ville ? Des sujets dont nous entendons débattre avec les grands professionnels comme Altarea Cogedim.  Le seul que nous citons aujourd’hui parce que c’est le seul dont nous avons pour l’instant l’accord formel. Mais nous avons de bonnes raisons de penser qu’il ne sera pas seul à la tribune.
Vu l’importance des flux des grandes gares parisiennes, et le symbole quelles représentent, nous finirons l’année en beauté,  avec un Paris confronté à son destin de capitale !

 

Programmes des années précédentes :

20162016 (457.95 Ko)

2015

2014