Mulhouse, vitrine de Siemens pour le nouveau Grand Paris

A la fois tram des villes et train des champs, initié par Jean-Marie Bockel, alors maire de Mulhouse, actuellement président de l'agglomération Alsace-Mulhouse (A2M), le tram-train de Mulhouse a été le premier moyen de transport à circuler sur un réseau urbain à 750 V et sur un réseau ferroviaire à 25 kV. Depuis décembre 2010, douze Siemens Avanto assurent la ligne entre le centre de la ville et la vallée de la Thur. Quatre rames circulent quotidiennement sur cette liaison.
 
« En deux ans, nous avons un retour sur expérience qui répond aux attentes des usagers », assure-t-on du côté de Siemens. Chaque jour, 5 000 passagers empruntent le tram-train. Avec l'annonce du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en mars dernier, de mettre en place des trams-trains sur les trois tangentielles intégrées au projet du nouveau Grand Paris (Nord, Ouest et Versailles - Evry), Siemens entend mettre en valeur l'exemple de Mulhouse pour vendre ses Avanto au Stif.
 
« Nous avons le seul produit tram-train homologué pour circuler en France », se félicite l'entreprise allemande. Les Avanto équipent déjà la ligne T4, en Ile-de-France. A ce jour, aucune date officielle n'est retenue par le Stif pour l'appel d'offres du matériel roulant sur les tangentielles. Ces dernières devraient être mises en service entre 2016 et 2018.
 
Le marché des tangentielles du nouveau Grand Paris intéresse aussi Alstom avec son tram-train Citadis Dualis, qui roule en Pays de la Loire de-puis 2011 et en Rhône-Alpes depuis 2012.
 
Matthieu Lenoir
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau